Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Enseigner et former avec le numérique en mathématiques

Enseigner et former avec le numérique en mathématiques

Le MOOC eFAN Maths, qui avait débuté le 8 mars 2016, a clos ses activités le 15 avril. Vers une troisième édition ?

La première saison de eFAN Maths, portée par les ENS de Lyon et de Cachan, avait eu lieu en novembre 2014 (voir des éléments de bilan en bas de page). Pilotée par Ghislaine Gueudet (ESPÉ de Rennes), l’équipe pédagogique associait des chercheurs, des formateurs et des enseignants venus de l’IFÉ, du réseau des IREM et des ESPÉ. La deuxième saison avait débuté le 8 mars. Reposant sur le même partenariat, portée par une équipe pédagogique centrée à Lyon (l'IFÉ à l'ENS de Lyon et l'ESPÉ à l'UCBL Lyon 1), elle a été pilotée par Luc Trouche. Cette deuxième saison s'inscrivait dans la continuité de la première : il s’agissait, en s’appuyant sur les acquis de la recherche, de former les professeurs à enseigner les mathématiques en tirant profit des supports numériques. Cette formation reposait sur l’engagement actif des participants, qui sont conduits à concevoir, collaborativement, de nouvelles ressources liées à leurs propres projets d’enseignement ou de formation. Cette nouvelle saison a présenté cependant plusieurs caractéristiques nouvelles.

L'accès à la présentation sur la plateforme FUN

Un MOOC inscrit dans la stratégie mathématique du Ministère français

La nouvelle saison eFAN Maths prenait d’abord en compte le contexte nouveau de l’enseignement des mathématiques, en France en particulier, avec la mise en œuvre d’une réforme des programmes à la rentrée 2016. Elle a donc privilégié deux types de projets, ceux fondés sur l’algorithmique, et ceux visant une démarche interdisciplinaire. Pour la construction des projets, eFAN Maths a pris aussi en compte les cycles du curriculum, s’intéressant  au développement de l’enseignement sur plusieurs années consécutives. Enfin, même si ces focus ne sont pas exclusifs de points de vue plus généraux, le MOOC a pris en compte les analyses concernant la fin de l’école primaire et le collège (les cycles 3 et 4 dans la nouvelle organisation française).

C’est ainsi que eFAN Maths s’inscrivait dans la Stratégie mathématiques du Ministère français de l’éducation.

Classe TBI

Un MOOC s’intéressant aux ressources numériques disponibles sur le web

La première saison du MOOC avait fait le choix de s’intéresser principalement à l’intégration de logiciels dans l’enseignement des mathématiques : calculatrices, tableurs, systèmes de calcul formel ou encore logiciels de géométrie dynamique. La nouvelle saison a donné une place plus grande à la recherche, à l’adaptation et au partage de ressources en ligne.

Un MOOC conçu comme hub entre des dispositifs de recherche et des dispositifs de formation

L’équipe pédagogique de eFAN Maths était engagée par ailleurs dans plusieurs dispositifs et projets de recherche : réseaux des IREM et des ESPÉ, Maison des mathématiques et de l’Informatique, Lieux d’éducation associés à l’IFÉ, ou encore projets européens.

eFAN Maths souhaitait constituer un hub entre ces dispositifs créateurs de ressources et la formation, dans une stratégie gagnant-gagnant : ces dispositifs trouvent des occasions de diffuser et de mettre à l’épreuve leurs ressources, et le MOOC dispose de répertoires de ressources s’inscrivant dans les perspectives majeures eFAN Maths : tirer profit des supports numériques pour enseigner des mathématiques vivantes.

Un MOOC francophone

La première saison du MOCC visait déjà une diffusion francophone. La deuxième saison a voulu inscrire cet objectif dès la conception du MOOC, intégrant dans l’équipe pédagogique des chercheurs et formateurs de la zone (Sénégal et Cameroun pour le moment). Le soutien de l’AUF à cette nouvelle saison eFAN Maths était significatif de cette orientation.

equipe eFAN2

Combiner un MOOC et des « SPOC »

La première saison du MOOC avait permis de vérifier l’efficacité de formations combinant un cadre large pouvant convenir à un grand nombre de participants (le MOOC) et une organisation locale de groupes plus structurés (SPOC, pour Small Private Online Courses), dans des ESPÉ par exemple, où la participation était soutenue par l’engagement de tuteurs. Cette deuxième saison a voulu systématiser cette orientation, en mobilisant un réseau de tuteurs pouvant donner vie à des communautés de participants actifs autour de projets.

Plus facile à dire qu’à faire… C’est pourquoi eFAN Maths est aussi associé à un dispositif de recherche, en particulier dans le cadre du programme ReVEA, pour analyser au fur et à mesure les forces et les faiblesses de cette modalité de formation.

Un bilan de la saison précédente

La première saison de eFAN Maths a  commencé lundi 17 novembre 2014 avec une semaine 0 dans laquelle le but était d’introduire les participants à la plateforme et à la dynamique de travail. La semaine 1 a commencé lundi 24 novembre avec une très bonne réceptivité des participants par rapport aux vidéos qui ont été proposées. A la date du 27 novembre, plus de 3000 participants étaient inscrits, d’origines très diverses (Belgique, Haïti, Polynésie Française, Maroc, Turquie, Arabie Saoudite, Sénégal, Chili, Mexique... et aussi de toutes les régions de France). Les participants avaient aussi des statuts très variés : enseignants du primaire, du collège, de Lycée, de Lycée technique, Bac pro et BTS, des contractuels en maths, des participants qui font la formation d’adultes en maths, des animateurs, des étudiants de Master, ou bien qui préparent le CAPES.

Cette première saison a pris fin le 22 décembre. Des opinions critiques se sont  exprimées sur les forums du MOOC, certains participants regrettant le choix de proposer une formation élémentaire, en termes d’intégration des TICE ; d’autres soulignant la complexité de l’emploi de deux plateformes.

Reste que le MOOC eFAN Maths a rassemblé, au fil de son déroulement, de plus de 3200 inscrits ; et surtout, plus de 150 projets ont été déposés. Certains de ces projets étaient proposés par une personne, et ont suscité la constitution d’équipes. Les thèmes de ces projets sont particulièrement variés, pour des niveaux scolaires allant de la maternelle à la formation d’adultes (cf. ci-dessous le nuage de mots constitué à partir des mots clés des projets).

nuage eFAN

On observe que la majorité des projets concernent l’enseignement secondaire, général mais aussi professionnel. A côté de logiciels “traditionnels”, comme le tableur ou la géométrie dynamique, on voit émerger un intérêt pour des dispositifs où la technologie intervient pour proposer des orchestrations nouvelles : emploi de flexcam pour projeter le travail des élèves, de vidéos pour les classes inversées. Différents projets s’intéressent aussi à la programmation et à son rôle pour l’apprentissage des mathématiques, dans le droit fil de la Stratégie mathématiques, une anticipation de la deuxième saison !

A lire : un article de Gilles Aldon, dans Mathematice, faisant le bilan de la première saison eFAN Maths.

bandeau efan

Mis à jour le 24 avril 2016

 

Manifestations
Colloque Inter-IREM Interdisciplinarité 20–21 mai 2016, Rouen (France)
23ème colloque CORFEM 9 et 10 juin, Faculté d'éducation, Nîmes
43ème colloque COPIRELEM Les 14, 15 et 16 juin 2016 au Puy-en-Velay
Toutes les manifestations
Publications
The Didactics of Mathematics: Approaches and Issues. A Hommage to Michèle Artigue The Didactics of Mathematics: Approaches and Issues. A Hommage to Michèle Artigue Kuzniak, A., Hogdson, B.R., & Lagrange, J.-B. (2016). Springer
En cheminant avec Kakeya, voyage au coeur des mathématiques En cheminant avec Kakeya, voyage au coeur des mathématiques Borrelli, V., & Rullière, J.-L. (2016). ENS éditions
Tools and mathematics. Instruments for learning Tools and mathematics. Instruments for learning Monaghan, J., Trouche, L., & Borwein, J. (2016). Springer
Toutes les publications