Vous êtes ici : Accueil / Point de vue / Le point de vue de Ghislaine Gueudet (ARDM), avril 2013

Le point de vue de Ghislaine Gueudet (ARDM), avril 2013

 

Gueudet

L'intérêt de l'ARDM pour la CFEM

Contribution de G. Gueudet (photo ci-contre), présidente de l'Association pour la Recherche en Didactique des Mathématiques (ARDM), Y . Matheron et C. Hache, vice-présidents.

L'article 1 des statuts de la CFEM stipule que l'un des objectifs majeurs du travail mené au sein de  cette association est d' “améliorer l'enseignement des mathématiques”. On mesure toute la complexité de cet objectif ! Comme l'illustre l'extrait de la célèbre bande dessinée “Tiger” ci-dessous,

il est certain que l'amélioration de l'enseignement doit signifier l'amélioration des apprentissages réalisés par les élèves. Mais comment mesurer ces apprentissages, comment les pratiques d'enseignement influencent-elles ceux-ci ? Et, si l'on parvient à identifier des pratiques d'enseignement favorisant des apprentissages mathématiques de qualité, comment former les professeurs en ce sens ? Ces questions sont centrales, pour le travail de la CFEM. Elles le sont également pour celui de l'ARDM, pour laquelle les réponses doivent provenir de la recherche en didactique des mathématiques.

bd ardm

Extrait de “Tiger”: “J'ai enseigné à Stripe comment siffler !” “Je ne l'entends pas siffler ?”
“ J'ai dit que je le lui avais enseigné. Je n'ai pas dit qu'il l'avait appris”

L'ARDM rassemble environ 300 membres, d'une quinzaine de pays essentiellement francophones. Ces membres sont des chercheurs, expérimentés ou novices, intéressés au développement et au rayonnement de la recherche en didactique des mathématiques. L'ARDM soutient plusieurs publications (Recherches en Didactique des Mathématiques, Petit x, Grand N) et organise des manifestations régulières, à destination d'un public de chercheurs en didactique des mathématiques, mais aussi d'enseignants et de formateurs d'enseignants (Séminaire national, école d’été de didactique des mathématiques dont la prochaine session se tiendra à Nantes du 19 au 26 août 2013). Ses membres sont présents dans les colloques internationaux qui réunissent la communauté mathématique intéressée à l’enseignement de sa discipline.

La recherche en didactique des mathématiques fournit des résultats de différentes natures : ceux-ci peuvent concerner les difficultés rencontrées par les élèves, dans l'apprentissage de certains thèmes, et les causes de ces difficultés ; l'identification des effets de l'introduction de nouvelles technologies ; l’étude des causes et conséquences des changements de programme et de manière plus precise l’étude des phénomènes liés à la diffusion des mathématiques au sein des sociétés et de leurs institutions... La recherche en didactique a établi des théories éprouvées qui fondent son champ scientifique, donnent lieu à publications et à la production de thèses. Dans tous les cas, ces recherches ont pour objectif de contribuer à l’élucidation des phénomènes relatifs à l’étude des mathématiques, et partant, au progrès de l'enseignement, en prenant en compte les spécificités du savoir à enseigner et apprendre ; dans ce cas, le savoir mathématique.

C'est en s'appuyant sur ces résultats que l'ARDM participe aux débats nationaux ; on pense ici bien sûr au débat actuel sur la formation des professeurs, et la création des ESPE. Elle porte dans ce débat le point de vue didactique comme élément essentiel de l'articulation entre les connaissances mathématiques des étudiants des ESPE et l'enseignement effectif des mathématiques au primaire, au secondaire et dans le supérieur. L'ARDM ne participe pas à ces débats de manière isolée, mais au sein de réseaux auxquels elle appartient : dans ce cadre, on peut citer celui des associations de recherche en didactique de différentes disciplines ; et tout naturellement la CFEM.

L'ARDM a toujours participé activement à la CFEM ; ses membres sont très présents dans les colloques EMF organisés par la CFEM. Elle souhaite le développement et le renforcement des liens entre les membres de la CFEM. Cest dans cette perspective qu'elle organise régulièrement des colloquium avec la CFEM : le 22 mars dernier, pour une conférence de François Alouges, le 18 octobre prochain, pour une conférence de Christine Proust.

Le réseau constitué par la CFEM permet la rencontre de points de vue parfois très divers, mais tous portés par un intérêt authentique pour l'objectif d'amélioration de l'enseignement des mathématiques. L'expression conjointe de ces points de vue est particulièrement essentielle, en cette période où la possibilité de construire une nouvelle formation des enseignants est ouverte, mais ne portera ses fruits que si les acteurs impliqués savent dépasser les tensions engendrées par les conditions difficiles de cette construction. La CFEM est à cet égard un collectif exemplaire.

Ghislaine Gueudet, Christophe Hache et Yves Matheron, le 26 mars 2013