Vous êtes ici : Accueil / Point de vue / Le point de vue de Viviane Durand-Guerrier

Le point de vue de Viviane Durand-Guerrier

Promouvoir et soutenir la réflexion et la recherche sur l'ensemble des questions relatives à l’enseignement, l’apprentissage et la diffusion des mathématiques au niveau international et national

L’assemblée générale du  vendredi 12 mars 2021 a accepté ma candidature et m’a élue à la présidence de la CFEM. Celle-ci est effective depuis le 1er septembre 2021, après la tenue du congrès ICME-14 à Shanghai et en ligne du 11 au 18 juillet 2021. Je remercie tous les membres de la Commission de la confiance qu’ils m’ont accordée. Je souhaite inscrire mon mandat dans la continuité des actions menées en tant que section française de l’ICMI pour la participation aux conférences récurrentes, ICME et EMF, ainsi qu’aux études ICMI, et en tant que  plateforme de rencontre des organisations françaises impliquées dans l'enseignement, l’apprentissage et la diffusion des mathématiques. Dans cette période de bouleversement à tous les niveaux d’enseignement incluant le recrutement  et la formation des enseignants, le développement de synergies entre ses composantes est essentiel pour porter une vision ambitieuse de l’enseignement, l’apprentissage et la diffusion des mathématiques à tous les niveaux du curriculum et en direction de tous les publics.

Succéder à Edwige Godlewski est un plaisir et aussi un défi. Edwige a effectué un mandat de cinq ans suite au report du congrès ICME-14 en raison de la pandémie, au cours duquel elle a oeuvré sans relâche pour faire vivre notre communauté mathématique dans une période très chargée en bouleversements de toutes sortes. Edwige a également fédéré avec succès les membres de la CFEM et plus largement la communauté mathématique pour organiser la Présentation Française à ICME-14. Je sais que je peux compter sur elle pour favoriser la transition entre nos deux mandats ; dans cette perspective, Edwige a accepté de rejoindre le bureau, et continuera à préparer la lettre mensuelle d’information qui est un outil très précieux d’information. Je l’en remercie chaleureusement.

Je peux aussi m’appuyer sur l’ensemble des membres statutaires du bureau. Merci à Gilbert Monna d’avoir accepté de poursuivre son rôle essentiel de trésorier et à Denis Roth d’avoir accepté celui de trésorier adjoint. Merci à Louise Nyssen d’avoir accepté le rôle de secrétaire et à Simon Modeste celui de secrétaire adjoint. Je remercie également Gilles Aldon d’avoir accepté de poursuivre son travail de maintien du site pour favoriser les mises à jour régulières, et de mise en forme du bulletin dont nous prévoyons deux numéros par an. Gilles a rejoint le bureau, ce dont je le remercie. Anne Cortella a également accepté de rejoindre le bureau. Nous prévoyons trois à quatre réunions de bureau par an, en présentiel à Paris ou à Lyon, ou en visioconférence selon les cas, qui pourront être élargies selon les questions à traiter.  

Enfin, la vitalité de la CFEM n’est possible que par l’engagement des membres délégués des différents organismes et des membres cooptés. La composition de la CFEM permet des échanges riches et fructueux lors de l’assemblée générale ordinaire annuelle et à l’occasion d’échanges par courriels lorsque l’actualité nécessite une réponse coordonnée. De nombreux chantiers sont devant nous, notamment la formation des enseignants à tous les niveaux du curriculum ; la place des mathématiques dans la réforme en cours du lycée et son impact sur l’enseignement supérieur dans l’ensemble des filières comportant des enseignements de mathématiques.  

En décembre dernier, nous avons organisé une assemblée générale extraordinaire en ligne pour une révision des statuts rendue nécessaire par le changement de nom du CNFM, devenu Comité National Français des Mathématiques (au lieu de Comité National Français des Mathématiciens). Nous avons également fait à cette occasion une révision du règlement intérieur et formalisé l’élection de Denis Roth comme Trésorier adjoint. Après la tenue en ligne de l’assemblée générale de mars 2021 et de notre assemblée générale extraordinaire de décembre 2021, nous espérions pouvoir tenir en mode hybride notre assemblée générale ordinaire de 2022, programmée le mercredi 19 janvier après midi. Ceux qui le pouvaient devaient se réunir à Paris, accueillis à l’IHP qui avait mis à notre disposition une salle à titre gracieux. Malheureusement, la dégradation de la situation sanitaire nous a contraints à renoncer à cette possibilité de nous retrouver physiquement. Notre assemblée générale se tiendra en ligne à la date et l’horaire prévus.  

Un autre évènement national important est le Colloquium CFEM-ARDM que nous organisons chaque année depuis 2005 conjointement avec l’ARDM. Il s’adresse à l’ensemble de la communauté mathématique et vise à permettre des réflexions et des échanges sur des questions vives de l’enseignement et de la diffusion des mathématiques du point de vue des différents acteurs : enseignants, formateurs, chercheurs, médiateurs. En 2020 et en 2021, ces colloquiums ont dû se tenir en ligne. Le Colloquium 2022 est programmé le vendredi 1er avril après-midi à Paris. Nous espérons vivement qu’il pourra se tenir effectivement en présentiel et que vous serez nombreux à pouvoir y assister.
En 2013, Jean-Pierre Kahane, qui a été Président de l’ICMI de 1983 à 1986, Président d’Honneur de la CFEM et représentant de l’Académie des Sciences à la CFEM,  publiait un texte sur l’histoire de la CFEM, en appui sur son expérience personnelle (http://www.cfem.asso.fr/cfem/elements-pour-l-histoire-de-la-cfem). Ce texte permet de resituer l’histoire de la CFEM dans le contexte international et national.

Créée en 1975 et initialement intitulée SCNFCIEM, "sous commission de la CIEM (Commission Internationale de l’Enseignement des Mathématiques)», aujourd’hui ICMI (International Commission on Mathematical Instruction), la CFEM prend son nom actuel en 1994 à l’initiative d’André Deledicq. Pour Jean-Pierre Kahane, une des initiatives essentielles de cette nouvelle période est la création des colloques EMF (Espace Mathématique Francophone) qui ont démarré à Grenoble en 2000 et se poursuivent depuis en principe tous les trois ans. Il souligne que "l’initiative de Grenoble, portée par Bernard Cornu, était un pari, le pari a été gagné et désormais les EMF figurent dans les programmes d’évènements de l'ICMI.". Depuis Grenoble, les congrès EMF se sont succédés dans différents pays et continents : Tozeur (Tunisie) en 2003 ; Sherbrooke (Canada) en 2006 ; Dakar (Sénégal) en 2009 ; Genève (Suisse) en 2012 ; Alger (Algérie) en 2015 ; Paris-Gennevilliers (France) en 2018. En raison de la crise sanitaire, le colloque EMF qui devait se tenir en 2021 a été repoussé d’un an. Il se tiendra à Cotonou au Bénin du 12 au 16 décembre 2022 et sera précédé par le projet spécial jeunes enseignants du 8 au 11 décembre 2022. La date de soumission des communications est fixée au 11 avril 2022. Les informations et la deuxième annonce sont disponibles à l’adresse : (http://emf.unige.ch/emf2022/}{http://emf.unige.ch/emf2022/).

A la fin de son texte, Jean-Pierre Kahane, qui a présidé la commission de réflexion sur l’enseignement des mathématiques de 1999 à 2002 (Kahane, 2002), pointe ce qu’il nomme un danger : à savoir le risque que la présence croissante de la CFEM sur le terrain national se fasse au détriment de son rôle dans les relations internationales. Il souligne que les problèmes que nous avons en France se retrouvent dans tous les pays mais que la manière de les aborder est différente, et nous avons tout bénéfice à les comparer. Huit ans plus tard, au vu des rapports d’activités de ces dernières années, on peut dire que ce risque a été écarté. La CFEM est à la fois active au niveau national en lien étroit avec ses composantes et très présente sur la dimension internationale.

Au plan international, on peut noter à ce propos l’engagement de la CFEM dans l’organisation du colloque EMF 2018 à Paris ; la présentation de la tradition didactique française à ICME-13 en 2016 coordonnée par Michèle Artigue et les vidéos et publications associées (http://www.cfem.asso.fr/cfem/ICME-13-didactique-francaise) et la Présentation Nationale française à ICME-14 en 2021, qui a mobilisé de nombreux membres de la CFEM et a été coordonnée par Edwige Godlewski et Michèle Artigue. Outre la vidéo en ligne diffusée pendant le congrès, un texte substantiel est disponible en anglais, français et espagnol ; des résumés en anglais et en chinois sont également disponibles. Tous ces documents sont en ligne sur le site de la CFEM (http://www.cfem.asso.fr/icmi/icme-14). Les liens entre l’ICMI et la CFEM ont toujours été étroits. Outre la présidence de Jean-Pierre Kahane déjà mentionnée, Michèle Artigue a été vice-présidente de l’ICMI de 1998 à 2006, puis présidente de 2007 à 2010. Depuis le 1er janvier 2021, Jean-Luc Dorier, ancien président de la CFEM de juin 2002 à juin 2006, est secrétaire général de l’ICMI. Il était auparavant "member-at-large" du comité exécutif depuis 2013. Dans ce cadre, il a initié le projet ICMI AMOR (Awardees Multimedia Online Ressources website) qui consiste en unités présentant les carrières des chercheurs récompensés par les médailles Felix Klein et Hans Freudenthal. Actuellement, cinq modules sont réalisés ou en cours de réalisation, ceux de Michèle Artigue (Médaille Félix Klein 2013), Guy Brousseau (Médaille Félix Klein 2003), Yves Chevallard (Médaille Hans Freudenthal 2009, Ceylia Hoyles (Médaille Hans Freudenthal 2003) et Anna Sfard (Médaille Hans Freudenthal 2007).

Au plan national, on peut noter le pilotage des deux premiers Forums des Mathématiques Vivantes en 2015 et 2017 et la participation d’Edwige Godlewski comme représentante de la CFEM au comité de pilotage de l'Année des mathématiques en 2019-2020. La CFEM fait également partie du comité de pilotage de la Semaine des mathématiques et a contribué au renouvellement de la brochure Zoom sur les métiers des mathématiques, de la statistique et de l’informatique en lien avec l’ONISEP. L’engagement de la CFEM se manifeste également par des prises de position sur les sujets d’actualité en lien avec les composantes (par exemple : communiqué sur les Assistants d’Education en avril 2021 coordonné par Louise Nyssen, communiqué sur la baisse des horaires en mathématiques au lycée à l’initiative de la SMF en novembre 2021).

La période que nous connaissons, dominée par les effets de la pandémie, reste difficile pour l’école en général et ne favorise pas une réflexion de fond sur les enjeux éducatifs, alors même que le sujet de l’éducation devrait être central à la veille de la campagne pour les élections présidentielle et législatives au premier semestre 2022. Elle est aussi difficile pour l'enseignement des mathématiques qui a été très impacté par la dernière réforme du lycée.
La force de la CFEM est son double ancrage au niveau international comme composante active de l’ICMI, et au niveau national comme lieu d’échanges, de débat et de coordination des actions de la large communauté intéressée à l’enseignement et la diffusion des mathématiques. Ce double ancrage permet de faire entendre la voix des acteurs et de contribuer aux nécessaires réflexions sur l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques.

Il nous faut continuer à œuvrer collectivement pour porter une vision ambitieuse de l’enseignement et de  l’apprentissage des mathématiques et de leurs interactions.

Lyon, le 11 janvier 2022

Manifestations
Colloquium CFEM-ARDM 2022 Interdisciplinarité dans l’enseignement et la diffusion des mathématiques. Opportunités, freins et leviers
Deuxième colloque International en Didactique des Mathématiques DiMa, 12 mars 2022 en ligne
Colloque Association des Didacticiens des Mathématiques Africains ADIMA 3 , 15 - 20 août 2022, Hammamet, Tunisie
Toutes les manifestations
Publications
Technology in Mathematics Teaching Technology in Mathematics Teaching Aldon, G., Trgalova, J. (2019) Springer
Enseigner les mathématiques. Didactique et enjeux de l'apprentissage Enseigner les mathématiques. Didactique et enjeux de l'apprentissage Dorier, J.L., Gueudet, G. (2018). Belin
Mathematics and Technology. A CIEAEM source book Mathematics and Technology. A CIEAEM source book Aldon, G. Hitt, F., Bazzini, L., Gellert, U. (2017). Springer
Toutes les publications