Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Lettre au président de la République

Lettre au président de la République

29 avril 2022

Télécharger la lettre

Monsieur le Président de la République,

A plusieurs reprises, lors de vos prises de parole, pendant la campagne présidentielle et depuis l’annonce de votre réélection à la Présidence de la République Française, vous avez mentionné la nécessité de repenser la place des mathématiques dans la formation des élèves, notamment au Lycée.

Nous, Commission Française pour l’Enseignement des Mathématiques (CFEM), qui regroupons les sociétés savantes intéressées à l’enseignement des mathématiques (ADIREM, APMEP, ARDM, Femmes et Maths, SFdS, SMAI, SMF, UPS), nous nous réjouissons de vos déclarations, car nous sommes convaincus de l’absolue nécessité de cette réflexion. Comme de nombreuses sociétés savantes et d’autres acteurs de la société civile, nous avons alerté depuis plusieurs mois sur les effets délétères, que nous avions anticipés dès 2018, de la réforme du Lycée mise en place par le ministre de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports à la rentrée 2019.

Malgré notre demande d’audience en février dernier, nous n’avons pas été reçu par Monsieur le Ministre ; néanmoins, un certain nombre d’entre nous ont été entendus par le «comité de consultation sur la place des mathématiques au lycée» créé le 16 février 2022 par le MENJS, lequel a publié le 21 mars son rapport proposant des mesures applicables dès la rentrée 2022, notamment l’introduction d’une heure trente de mathématiques dans le tronc commun en classe de première.

Cet ajout est un signe encourageant de la volonté de faire évoluer la situation, nous tenons cependant par ce courrier à vous informer que le contenu du rapport et les décisions qui en ont suivi vont à l’encontre des besoins que nous avons identifiés, analysés et communiqués dans la presse, lors de ces audiences, ainsi que dans une lettre ouverte aux candidats et candidates à l’élection présidentielle signée par un collectif de 27 sociétés savantes et rendue publique le 4 avril 2022, alertant sur l’enjeu national que représente la formation en mathématique pour la prochaine décennie : http://www.cfem.asso.fr/actualites/lettre-ouverte-presidentielle-2022

Les mathématiques étant une discipline cumulative, il est illusoire d’envisager qu’avec 1h30 hebdomadaire de mathématiques en première on puisse accéder à l’option Mathématiques complémentaires en terminale, à égalité avec les élèves ayant suivi les 4h de la spécialité Mathématiques de première. Cette mesure a donc peu de chance d’attirer dans l’option Mathématiques complémentaires des élèves qui pourraient en profiter pleinement. En revanche, elle risque de détourner des élèves du choix de la spécialité Mathématiques en première, ce qui provoquerait :

  • une nouvelle diminution du vivier scientifique, directement liée à la baisse du nombre d’élèves en spécialité Mathématiques en première et à des choix d’orientation trop précoces ;
  • une régression supplémentaire, en spécialité Mathématiques, de la part des filles et des élèves des milieux moins bien informés, qui pourraient être plus sensibles à l’alternative offerte dans le tronc commun ;
  • une aggravation de l’insuffisance des connaissances mathématiques au regard des études supérieures, fragilisant particulièrement les chances de réussite des élèves souhaitant s’orienter vers des études d'économie et de gestion, ainsi que vers les domaines des sciences du vivant et de la santé.

Ainsi comme nous l’avons indiqué dans un communiqué signé par le collectif de 27 sociétés savantes mentionné plus haut et publié le 26 avril 2022, les mesures actuellement proposées ne répondent à aucun des problèmes soulevés et risquent même d’aggraver l’insuffisance du vivier scientifique ainsi que les inégalités filles/garçons et les inégalités sociales et territoriales. Il est donc nécessaire de différer cette mesure prise en urgence pour la rentrée 2022 sans prise en compte de la cohérence globale des choix possibles, et de reconsidérer la structure du lycée général pour identifier des solutions constructives à mettre en œuvre à la rentrée 2023.

Il est urgent pour cela de mettre en place un groupe de travail avec les acteurs de l’enseignement et les spécialistes issus de la communauté scientifique et de prendre en compte les propositions de ces experts. Ceci est une condition nécessaire pour construire une offre de formation mathématique et scientifique pour tous et toutes à la hauteur des immenses défis auxquelles notre société est confrontée.

Dans l’attente des suites que vous donnerez à ce courrier, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre considération.

Viviane Durand-Guerrier
Présidente de la CFEM

Manifestations
Colloquium CFEM-ARDM 2022 Interdisciplinarité dans l’enseignement et la diffusion des mathématiques. Opportunités, freins et leviers
Deuxième colloque International en Didactique des Mathématiques DiMa, 12 mars 2022 en ligne
Colloque Association des Didacticiens des Mathématiques Africains ADIMA 3 , 15 - 20 août 2022, Hammamet, Tunisie
Toutes les manifestations
Publications
Technology in Mathematics Teaching Technology in Mathematics Teaching Aldon, G., Trgalova, J. (2019) Springer
Enseigner les mathématiques. Didactique et enjeux de l'apprentissage Enseigner les mathématiques. Didactique et enjeux de l'apprentissage Dorier, J.L., Gueudet, G. (2018). Belin
Mathematics and Technology. A CIEAEM source book Mathematics and Technology. A CIEAEM source book Aldon, G. Hitt, F., Bazzini, L., Gellert, U. (2017). Springer
Toutes les publications